Lorraine

Chef de Projet Stratégie

Depuis 2010, l’objectif du Groupe est acté : devenir un leader sur le marché mondial du prêt-à-porter et des accessoires, en diffusant le chic parisien à travers le monde. Pour faire grimper la valeur et le potentiel de notre activité déjà existante, une réflexion stratégique s’impose !

Lorraine a rejoint les équipes d’Elina (Directrice Stratégie & Développement) en 2017 après plusieurs années passées dans un cabinet de conseil prestigieux, le Boston Consulting Group. Elle nous partage : « Chez SMCP tu ne t’arrêtes pas à la recommandation, tu vas plus loin, tu t’engages avec les équipes dans la mise en place du projet et le suivi à long terme, et tu vois le résultat concret ! C’est ça qui m’a plu dans le poste ».

Que fait l’équipe stratégie ?

« Nous travaillons en mode projet sur des différents sujets : soit nous les identifions au sein de l’équipe, soit les Business Units nous remontent des problématiques. Notre équipe est sollicitée pour sa capacité d’analyse, la création de plans d’actions et pour accompagner le changement. »

Lorraine raconte : « Par exemple, nous avons fait une étude sur le parc de magasins français afin de l’optimiser. Dans un premier temps, nous avons analysé la performance chiffrée des magasins et leur localisation par rapport à la concurrence. Puis, nous nous sommes entretenus avec les Directeurs Commerciaux de chaque marque et l’équipe Développement pour avoir leur vision terrain sur les magasins. A partir de ces deux inputs nous avons défini avec le Développement un plan sur 3 ans pour rénover et optimiser le maillage de notre parc. Une fois le plan d’actions terminé par toute l’équipe projet, nous présentons aux Directeurs Généraux et Directeurs Artistiques qui ont le dernier mot ».

Plus particulièrement au sein de l’équipe, Lorraine se concentre sur les sujets Retail & Innovation pour améliorer l’expérience vendeur en magasin. De l’identification du besoin à la mise en place de la solution, Lorraine collabore avec les équipes Retail et IT afin d’améliorer les outils mis à disposition des vendeurs en boutique.

Le meilleur exemple est certainement le projet Dashboard mené par Lorraine et l’équipe IT et qui impacte l’intégralité de nos boutiques dans le monde. « Ce projet a vraiment été initié et impulsé par notre équipe. » précise Lorraine. « A la suite de nos visites terrain et en parlant avec les équipes on s’est rendu compte que les équipes avaient besoin d’indicateurs de performance qui les aident davantage à manager leurs performances. Quelque chose de plus moderne et plus riche. »

Lorraine a ainsi défini avec les Directeurs Commerciaux les KPIs et la vision que l’on voulait donner à cet outil.  Elle a, par la suite, lancé le projet avec les équipes IT, les Responsables de boutiques et Coordinateurs Retail pour aboutir quelques mois plus tard à un joli dashboard qui va continuer d’évoluer et qui sert nos équipes dans le monde entier !

« Notre chiffre d’affaire dépend beaucoup de ce que nous mettons à la disposition de nos vendeurs.  »

La deuxième partie de ses missions et au-delà des projets, Lorraine exerce également un rôle d’animation stratégique au sein du Groupe. Elle travaille avec chacune des BUs dans le cadre des QBR (Quarterly Business Reviews), des lancements de BP (Busines Plan) ou de séminaires Stratégie. « Nous cherchons à proposer un moment où les équipes de direction sortent de leur quotidien pour leur partager les tendances et benchmarks du marché, leur donner le temps de réfléchir à de nouveaux enjeux : de tester une activité de location de vêtement ? lancer du parfum ? » nous explique Lorraine.

« La diversité des acteurs avec lesquels j’interagis me nourrit beaucoup et me font avancer.  »

Les idées pour participer à l’amélioration continue du Groupe viennent du terrain, de l’externe ou des échanges avec les équipes. Ces différents niveaux d’interactions lui apportent une véritable richesse de réflexion et lui permettent d’acquérir la vision globale dont elle a besoin pour rester source de proposition et d’initiative.

Elle précise : « Je préfère aller dans les marques, leurs sièges sont tellement sympas, les calls c’est un peu austère, mais pas le choix avec North America et Asia. Passer une tête dans les bureaux quand tu vas à une réunion ça crée du lien qui aide à identifier ensemble les points à améliorer, à avoir du soutien lors du lancement d’un projet. » L’important pour elle est de rappeler la nature des échanges avec les BUs : un rôle de partenariat où il y a du challenge, de la confiance et de l’enrichissement mutuel. « Parfois ce sont nous qui les guidons, et parfois ce sont eux », conclut-t-elle.