Maje

Bohème-chic, solaire et joie de vivre

L’esprit Maje, c’est une silhouette résolument féminine, à la fois sobre, glamour et audacieuse. Maje a su construire son propre langage stylistique et esquisse un subtil écart entre la modernité et le décalé assumé, en misant sur de vraies pièces et des détails pointus.

maje.com

Judith Milgrom

Histoire

Très tôt, Judith Milgrom a su qu’elle voulait habiller les femmes et construire son propre langage stylistique. A 16 ans, curieuse et ouverte d’esprit, elle demande à ses parents de suivre un stage dans l’atelier familial. Il devait durer le temps des vacances mais déclenchera en elle une vocation.

Autodidacte, elle apprend vite, avec passion et énergie. Elle reconnaît avoir eu dans sa famille la meilleure expérience de l’entreprise. Elle se forge un goût baigné de lumière, de couleurs et de féminité sensible. Peut-être est-ce lié à son enfance passée au Maroc.

Judith Milgrom se frotte au lifestyle avant l’heure. Il faut avancer, que ça roule. Le mot impossible ne fait pas partie de son vocabulaire. Pendant trois ans, elle scrute chaque étape de la réalisation d’une collection : du choix des étoffes au patronage et au montage du vêtement. Lui vient alors l’envie de créer sa propre marque. Une griffe pour les femmes actives qui vivent plusieurs vies dans une même journée.

Elle a une trentaine d’années. Reste à trouver le nom. Maje vient comme une évidence. M pour le Moyal, le patronyme familial. A pour Alain, son frère qui s’est lancé avec elle dans l’aventure. J pour Judith, et E pour Evelyne, le prénom de sa sœur.

La griffe est lancée en 1998. Les femmes adhèrent immédiatement à cette silhouette qu’on ne trouve qu’ici. De la soie en hiver, de la dentelle, des couleurs, volontairement pas de noir. Et des prix raisonnables. Judith Milgrom souhaite offrir du rêve dans le monde urbain.

Dix-huit ans plus tard Maje a su construire son alphabet. Des perfectos en cuir souple et ultra dégaine, des petites robes noires glamour, de longs jupons et des tops amples mi bohème, mi rock. Des parkas chics et autres cabans chocs. De la maille cocon et des accessoires qui signent une allure à-propos.

Malgré le succès, Maje reste cette marque meilleure amie, au twist parisien, qui marche à l’instinct et n’a rien perdu de ses valeurs du début.

Aller plus loin Temps forts de l'histoire de SMCP

Judith Milgrom

L'univers Maje

Chiffres clés

1998

445

35

Nos autres marques